Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique France/Politique

Moise Cohen : Sauver la civilisation…

Crédit DR

Paris, New York, Karachi, Bali, Bombay, Djerba, Londres, Istanbul… sans oublier Tel-Aviv, Natanya, Jérusalem. Et maintenant je frémis en pensant à Nice, où je séjourne si souvent.
La liste des attentats s’allonge chaque jour davantage. La terre toute entière semble se soumettre à la loi de la violence extrémiste. La terre est terrorisée. Partout en Europe, en Asie, en Amérique, les voitures piégées, les bombes humaines, les camions fous multiplient leurs ravages, semant la peur, la panique, la terreur. Parce que les terroristes frappent partout aveuglement, sans discernement, chacun d’entre nous peut être atteint, lorsqu’il s’y attend le moins : en prenant le bus à Jérusalem, en priant à la synagogue d’Istanbul, en se baignant sur la plage de Sousse, en assistant à un spectacle au Bataclan. La liste est longue  de ces attentats, s’abattant à l’improviste sur des innocents, simples spectateurs du feu d’artifices du 14 juillet. Tout citoyen est désormais une cible potentielle. Le terrorisme ne choisit pas ses victimes. La barbarie est aveugle.
Souvent, ces actes ne sont même pas revendiqués et on ignore qui est le commanditaire de l’agression, d’autant plus que certains de ces actes sont le fait de « loups solitaires », radicalisés par le canal des réseaux sociaux d’Internet. Ces tueurs n’ont aucun projet pour le monde. Rien d’autre que la haine, une haine gratuite pour exprimer sa détestation de la civilisation. Ces fanatiques, ces militants agissent de leur propre chef, soumis à un endoctrinement distillé pendant de longs mois. Nous ignorons si ces assassins sont des excités ou des êtres froids et raisonnables, recrutés dans le monde des délinquants.
Ces nouveaux soldats de la haine ne font pas de distinction entre les civils et les militaires. Dans la conception traditionnelle de la guerre, on savait que l’armée était prête à défendre le pays attaqué et que les soldats se battaient contre un ennemi face à face. Avec l’apparition des kamikazes, il n’y a plus de champ de bataille. Notre planète est confrontée à une nouvelle forme de guerre, une guerre impitoyable où on ne connaît même pas le nom de son ennemi  ni le nombre de ses troupes. On sait seulement que cette armée-là n’a aucun sens de la conscience humaine, puisqu’elle transforme ses propres hommes en explosifs et qu’elle les entraîne à s’autodétruire. Dans une guerre conventionnelle, tout soldat a le secret espoir de s’en tirer vivant, avec un peu de chance. Mais, ici, nulle espérance : le candidat au suicide n’est lui-même qu’un condamné à mort en puissance, puisqu’il programme lui-même sa destruction. Pour ces assassins fanatisés, l’essentiel est de semer la terreur. Dans ce monde chaotique dominé par la violence, il y a trop de complaisance à l’égard de ceux qui prétendent utiliser les fossoyeurs de la vie. Ils agissaient en proclamant qu’ils combattaient Israël. Le masque est dorénavant levé puisqu’on s’attaque à des coins de la terre où il n’y a pas ou très peu de juifs. C’est la civilisation et ses valeurs qu’on veut éliminer. Nous ne connaitrons nulle part la paix, ni ici, ni ailleurs, tant que ce fléau perdurera. La France doit exprimer sans équivoque  sa volonté  de ne transiger avec aucune forme de terrorisme pour lequel il n’existe aucune justification possible. Le mal est visible. Refuser de le voir ou de nommer les bourreaux accroît la menace potentielle.
Les valeurs de la civilisation judéo-chrétienne reposent sur le respect de l’être humain et ce sont ces valeurs-là que nous avons à défendre. L’humanité n’a pas encore compris la leçon de la Shoah et le cri  d’alarme des déportés. Les bonnes intentions, les déclarations musclées et les protestations indignées ne suffisent plus. Il faut mettre au ban de l’humanité les organisations et les Etats qui portent assistance à ces terroristes en leur fournissant  des armes, de l’argent, une protection. C’est un combat que toutes les forces vives de la nation doivent mener. Sauver notre civilisation, tel est le défi de ce combat pour la paix dans le monde.

Powered by Edreams Factory