Default profile photo

24 Novembre 2017 | 6, Kislev 5778 | Mise à jour le 24/11/2017 à 14h02

2 décembre - Chabbat Vayichla'h : 16h38 - 17h50

Rubrique Judaïsme

Pirké Avot Chap. 6 : Servir un maître

(Flash 90)

La sixième Michna du sixième chapitre des Pirké Avoth nous donne les 48 modes d’acquisition de la Thora. Dans le cadre restreint de cette chronique, il nous est impossible de tous les citer mais ce nombre important nous rappelle que la Thora n’est pas une culture ou un ensemble de connaissances. Elle est le moyen par lequel, l’homme se transforme et dépasse le cadre étriquée de sa condition humaine. L’un de ces modes d’acquisition est la fréquentation des Maîtres.

Le Talmud nous apprend que « toute personne ayant un malade au sein de sa famille, se rendra chez un érudit pour que ce dernier prie pour lui ». Une telle démarche peut paraître étonnante : puisque la prière a, entre autres fonctions, la satisfaction de nos besoins quotidiens, ne pourrions nous pas nous-mêmes prier pour ce malade ? Dans divers endroits, le Talmud explique qu’il existe de nombreuses conditions pour permettre à la prière d’accéder au Trône céleste. L’une d’entre elles est la clarté du chemin entre l’homme et D.ieu. Clarté signifie ici, pureté du cerveau et du cœur. Or, pour une grande majorité d’entre nous, cerveau et cœur sont encombrés de milliers de pensées et d’orientations intellectuelles bien loin de l’esprit du judaïsme. Elles constituent des obstacles empêchant nos prières d’atteindre le palais du Roi des rois. C’est pourquoi, on confiera nos demandes à un érudit qui saura trouver le chemin conduisant vers D.ieu car la Thora qu’il possède, a fait de sa relation avec D.ieu, une voie lumineuse et linéaire. Il est en quelque sorte un tremplin, par son exemple, pour nous rapprocher de D.ieu et pour acquérir la Thora. Sa fréquentation, en fait, nous ouvre une autre perspective : sa façon de parler, de prier, de manger seront des directives concrètes pour, à notre tour, savoir parler, prier ou manger. Et c’est ce que confirme le Talmud quand il nous dit que servir un Maître est plus important que l’étude de la Thora. 

Powered by Edreams Factory