Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique Sport

La sélection israélienne tombe de haut

(DR)

L’équipe nationale s’est lourdement inclinée à domicile contre l’Albanie (0-3)lors de la cinquième journée des éliminatoires comptant pour le Mondial 2018.

Quatre jours après avoir sombré face à la modeste Moldavie (1-1) en amical à Netanya, la  « Nivrehet »  s’est totalement liquéfiée lors de la réception de l’Albanie,  dimanche 11 juin,  au stade Sammy Ofer de Haïfa, encaissant l’un de ses pires résultats de ces dernières années. L’adversaire des hommes d’Elisha Levy restait pourtant sur une série de trois défaites consécutives en qualifications et s’était même fait honteusement piégé le 4 juin dernier au Luxembourg (2-1) en amical…                                                                                                           

Avant le coup d’envoi de la partie, le onze bleu et blanc avait conscience qu’un succès lui donnerait une avance de six points au classement sur l’Albanie en vue de la conquête de la troisième place du groupe G, l’Italie et l’Espagne se disputant fort logiquement les deux premiers strapontins, qualificatifs pour la Coupe du monde 2018 en Russie. « Nous n’avions pas été bons contre la Moldavie. Mais j’espère que nous réussirons à obtenir un bon résultat contre l’Albanie », disait d’un ton optimiste Elisha Levy en conférence de presse. Son capitaine, Eran Zehavi (Guanghzou), parlait, lui, de  « l’un des matchs les plus importants de la campagne ». Il avait raison. Mais au final, ce rendez-vous crucial s’est soldé par une humiliante défaite qui a eu pour effet de propulser la 66e nation au classement FIFA à la troisième place de la poule devant Israël grâce à une meilleure différence de buts.   


Elisha Levy en danger

A Haïfa, les locaux ont multiplié approximations et erreurs défensives. Le score sans appel (0-3) remet l’équipe nationale à sa place dans le paysage du football international. Comment expliquer cette déconvenue alors que les partenaires de Zehavi l’avaient emporté aisément à Tirana (3-0) en novembre dernier ? Excès de confiance ? Manque de maturité ? Pas au niveau ? Un peu des trois, assurément. Le sélectionneur Elisha Levy, qui doit mener en principe la campagne qualificative pour l’Euro 2020, restera-t-il en poste ? Rien n’est moins sûr tant sa cote de popularité demeure aujourd’hui fragilisée par ce dernier revers cuisant. C’est à Haïfa, le 2 septembre prochain, qu’Israël retrouvera le chemin des éliminatoires avec la venue de la Macédoine contre qui la victoire est, disons-le, loin d’être acquise. Trois autres rendez-vous (en Italie, le 5 septembre, au Lichtenstein le 6 octobre et contre l’Espagne le 9 octobre) clôtureront une campagne qui ne s’annonce une nouvelle fois pas réussie pour la « Nivrehet ».

Powered by Edreams Factory