Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Communauté

Les rabbins en colo, saison 4

Haïm Korsia décontracté avec les jeunes du DEJJ à Rambouillet. (DR)

A la demande du grand rabbin de France Haïm Korsia, des rabbins se rendent l’été dans les colonies juives pour être au plus près de ceux qui représentent l’avenir de leur communauté.

C’est la quatrième année consécutive que ce projet a lieu et c’est un franc succès. Les rabbins de France sont invités à rendre visite aux colonies des EEIF, de Moadon et du DEJJ. Le grand rabbin de Sarcelles Laurent Berros, chargé de coordonner la visite des rabbins dans les colonies, explique les différents buts de l’opération : « Nous voulons montrer que le rabbinat est proche des mouvements de jeunesse et qu’il les accompagne. Nous cherchons également à être au plus près des enfants qui n’ont, pour la plupart, jamais vu de rabbins en dehors de la synagogue ».

Les rabbins viennent en général une semaine après le début de la colo, à la demande des chefs de camp, et participent aux activités avec les enfants. L’ambiance est détendue, les jeunes sont alors plus prompts à poser toutes les questions qu’ils n’ont jamais osé poser. « Un camp de vacances vaut mieux qu’une année de discours », confie le rabbin Berros à  Actualité juive, témoignant de l’importance de ces visites. Le grand rabbin de Sarcelles ajoute que c’est « une expérience vraiment particulière pour un rabbin » d’intervenir face à des enfants, rester quelques heures ou quelques jours, participer avec eux à la vie du camp. 

Ces visites donnent aussi l’occasion aux enfants de démystifier l’autorité religieuse. Il y a trois ans, une vingtaine de rabbins avaient participé au projet et une quarantaine de camps de vacances avaient été visités. Comme chaque année, le grand rabbin de France s’est rendu, lui aussi, dans certaines colonies et a même joué au ping-pong dans les camps de Maule et de Rambouillet ! Le rabbinat espère retrouver ces enfants dans les synagogues à la rentrée. 

Powered by Edreams Factory