Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique Communauté

Deux rabbins diplômés du Séminaire israélite

De gauche à droite, Joël Mergui, Dov Elbeze, Haïm Korsia, David Edery, Michel Gugenheim, Olivier Kaufmann et Joël Moyal, rassemblés sur la Teva de l’oratoire du SIF. (DR)

David Edery et Dov Elbeze sont officiellement diplômés de l’Ecole rabbinique après cinq années d’étude marquées par un détachement dans une communauté, la rédaction d’un mémoire et un sermon de sortie.

Cinq longues années d’études entre le siège du Séminaire israélite de France de la rue Vauquelin et les communautés de Fontenay-aux-Roses et Saint-Mandé où ils étaient « détachés » mais les voici enfin diplômés. David Edery et Dov Elbeze ont obtenu leur diplôme de l’Ecole rabbinique. Un label de référence qui va leur permettre de pouvoir exercer au sein des communautés. 

Le 7 juillet dernier, les étudiants-rabbins ont prononcé leur sermon de sortie devant le président du Consistoire Joël Mergui, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le grand rabbin de Paris Michel Gugenheim, le grand rabbin directeur de l'École rabbinique Olivier Kaufmann, le grand rabbin Alain Goldmann, le rabbin Mickaël Journo Secrétaire général de l'Association du rabbinat français, le rabbin Joël Jonas et le professeur Charles Hutner. 

Ce « grand oral » intervenait après la soutenance d’un mémoire dirigé par le rabbin Joël Jonas pour David Edery et le rabbin Claude Sultan pour Dov Elbeze. Le premier avait travaillé sur un sujet de droit halakhique, la dîme sur les revenus, et le second sur la finalité des mitsvot. Pour effectuer leurs recherches, les élèves se sont notamment appuyés sur le fonds de la Bibliothèque du Séminaire dirigée depuis novembre 2016 par le rabbin et universitaire Ilan Tolédano. La Bibliothèque du Séminaire, membre du réseau Rachel, propose de nombreux ouvrages d’histoire du rabbinat et du judaïsme français, des manuscrits très anciens sur la culture juive et quantité de responsas. 


Cinq ans d’étude à temps plein

Pendant leur sermon de sortie, les deux élèves rabbins ne cachaient pas leur émotion. « C’est un rite de passage qui illustre avec beaucoup de finesse les qualités et le savoir-faire acquis par l’élève rabbin tout au long de sa formation », explique le grand rabbin Olivier Kaufmann. « Les élèves doivent prononcer une dracha sur la Paracha de la semaine comme s’ils étaient en face de leurs fidèles et c’est un exercice difficile car ils doivent transmettre un enseignement vivant tout en veillant à l’élégance et à la précision de leur prestation orale ». Pendant leur formation, David Edery et Dov Elbeze avaient été délégués dans les communautés de Fontenay-aux-Roses et Saint-Mandé. « Ce détachement est un élément essentiel de la formation. C’est une expérience pratique qui leur permet de se confronter à la vocation qu’ils ont choisie ».

Powered by Edreams Factory