Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique Communauté

Comment réussir ses vacances d’été

« Se re-poser dans le temps et l’espace »


On est tenté de puiser dans la tradition juive du sens à l’action mais que disent nos textes des vacances ? 

« Lorsqu’on regarde le mot menouha qui signifie repos en hébreu, on trouve plusieurs idées », explique le grand rabbin Olivier Kaufmann, directeur de l’Ecole rabbinique. « Dans la racine nah, il y a l’idée de se poser dans le temps et dans l’espace, de re-poser le corps. Cela ne signifie pas un arrêt total d’activité physique et intellectuelle. Le menouha au sens juif n’est pas un lâcher-prise mais une pause respiration », explique le grand rabbin Kaufmann. « C’est également l’idée du mot mahané - campement - qui a la même racine. L’être humain qui passe par ce temps de pause a la possibilité de se réapproprier un positionnement dans le monde et dans la société et camper sur de nouvelles positions. Ce temps de respiration peut le nourrir et l’aider à réaffirmer son identité qui s’est peut-être altérée le reste de l’année, en raison de trop nombreuses sollicitations du corps et de l’esprit. On trouve enfin dans le mot menouha les consonnes de hen, la grâce divine. Ce temps nous permet de retrouver grâce à nos propres yeux et aux yeux des autres et c’est fort de ce temps de repos qu’on peut prétendre reprendre langue avec D’ieu ». 


Le grand rabbin Olivier Kaufmann est rabbin de la communauté de la Place des Vosges et directeur de l’École rabbinique.

Powered by Edreams Factory