Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique France/Politique

Meyer Habib interpelle le gouvernement au sujet de Sarah Halimi (VIDEO)

« L’antisémitisme comme l’antisionisme sont les symptômes d’une société malade » a affirmé le député (Capture d'écran).

Le député des Français de l’étranger (8e circonscription) Meyer Habib a interpellé le gouvernement à l’Assemblée, au sujet du meurtre de Sarah Halimi. Lors de cette intervention, il a affirmé que le refus du parquet de retenir le caractère antisémite constitue « l’histoire d’un déni qui se répète ».

Le député de la 8ème circonscription des Français établis hors de France, Meyer Habib, a beaucoup fait pour que le meurtre de Sarah Halimi ne soit pas passé sous silence. Dès les premières semaines, il a suivi l’enquête de près en apportant son aide lorsque la famille de la victime le réclamait. C’est lui par exemple qui a conseillé à William Attal, le frère de la défunte, de confier l’affaire à l’avocat Gilles-William Goldnadel, pour faire avancer au mieux la procédure judiciaire.

Ce 26 juillet, M. Habib a profité d’une question au gouvernement pour mettre les points sur les « i » au sein même de l’Assemblée nationale. M. Habib a renouvelé son attachement à ce que justice soit rendue sur cette affaire et son souhait que le parquet retienne enfin le caractère antisémite du meurtre, circonstance aggravante pour le moment écartée. Après avoir rappelé les faits et l’identité du bourreau et de la victime, le député est revenu sur le désert médiatique qui avait entouré ce meurtre pendant deux mois.

« C’est l’histoire d’un déni qui se répète. Déni face à l’antisémitisme arabo-musulman qui se développe aujourd’hui dans nos quartiers sur fond d’islamisme, de préjugés antijuif, de haine de la France, sur la haine d’Israël » a-t-il expliqué. « L’antisémitisme comme l’antisionisme sont les symptômes d’une société malade » a-t-il affirmé. 


«Il faut laisser l’enquête se poursuivre» 

Jacqueline Gourault, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, a répondu au député UDI-Les Constructifs, au nom du gouvernement:

« Il ne m’appartient pas de commenter les décisions judiciaires et notamment de la qualification juridique des faits (…). Il faut laisser l’enquête se poursuivre. Je voulais terminer par la phrase du président de la République à la cérémonie du Vel d’Hiv : « La justice doit faire toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi » ».

L'intervention de Meyer Habib a été soutenue par Eric Ciotti, sur Twitter : « Je m'associe Meyer Habib qui alerte le Gouvernement sur le meurtre antisémite de #SarahHalimi. Non au déni et à l'oubli dans cette affaire ».

Powered by Edreams Factory