Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Monde juif

Juifs cubains : Appel aux frères américains

(DR)

Depuis le refroidissement des relations entre Washington et La Havane, mi-juin, les juifs cubains sont inquiets.

En annulant l’accord conclu par Barack Obama fin 2014, qui visait à restaurer les liens entre Cuba et les Etats-Unis, Donald Trump pourrait selon eux, fragiliser leur petite communauté qui compte environ 1 500 personnes. 

Grâce au rapprochement diplomatique entamé il y a trois ans entre les deux pays, les relations entre juifs cubains et dirigeants communistes (traditionnellement hostiles aux communautés religieuses) se sont améliorées. Le président Raul Castro (frère de l’ancien leader cubain Fidel Castro) a par exemple participé plusieurs fois à des fêtes de Hanouka au sein de la synagogue Beth Shalom.

La nouvelle directive présidentielle adoptée le 16 juin dernier par Donald Trump, prévoit, entre autres, une limitation des relations commerciales et des voyages entre les deux pays. Or, les juifs cubains bénéficient depuis quelques années d’une aide accrue de la part de communautés juives américaines qui leur rendent fréquemment visite et entretiennent des liens d’amitié étroits avec les trois synagogues du pays. 


les relations entre juifs cubains et dirigeants communistes se sont améliorées

Mi-juillet, plusieurs leaders de la communauté juive cubaine ont donc publié sur Internet une lettre adressée à leurs frères américains et à la communauté internationale, afin de leur faire part de leurs préoccupations. « La communauté juive de Cuba entretient des relations d’amitié et de fraternité avec les juifs américains, même à des moments où les relations diplomatiques entre nos deux pays étaient inexistantes (…). Ces derniers ont joué un rôle important dans le rétablissement des relations entre Cuba et les Etats-Unis et certains d’entre eux sont même venus visiter nos synagogues à la Havane (…) Nous leur demandons donc de continuer à travailler avec nous pour que nos pays ne fassent pas marche arrière et afin de faire en sorte que les peuples cubains et américains puissent partager un avenir de paix et de prospérité” concluent-ils. 

Dans les années 50, l’île comptait 15 000 juifs, arrivés après la désintégration de l’Empire Ottoman ou à la suite des persécutions nazies en Europe. 95% de la communauté a quitté Cuba en 59, au moment de la révolution cubaine. 

Powered by Edreams Factory