Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Régions

75 ans après, Nice se souvient du Vel d'Hiv

(Crédit : J.J.-B.)

Le dimanche 16 juillet 2017 s’est déroulée, en gare centrale, une émouvante cérémonie à l’occasion de la « Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France ».

 Le préfet Georges-François Leclerc, le maire Christian Estrosi et le président du Département Eric Ciotti, en présence des autorités communautaires, ont rendu hommage aux Justes et rappelé le drame de la Rafle du Vel d’Hiv qui fut la plus massive arrestation de juifs en France pendant la guerre 39-45. Morgane, membre du conseil départemental des jeunes, a rendu hommage à Simone Veil. Le préfet a lu un message de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat aux Armées. Six bougies furent allumées à la mémoire de ces victimes sans sépulture. Des prières ont suivi.

Après les dépôts de gerbes, le président du CRIF-Sud-Est Jérôme Culioli a rappelé l’horreur de la rafle. Eric Ciotti a salué la décision du président Emmanuel Macron qui a invité, à Paris, Benjamin Netanyaou pour cette journée commémorative « Oui, le premier ministre israélien était le bienvenu en France », déclara-t-il. Pour Christian Estrosi, « il est nécessaire que notre jeunesse sache tout ce qui s’est passé, qu’elle sache jusqu’où peuvent conduire les paroles de haine ou les propos racistes ».

Devant son portrait, tous les intervenants ont évoqué Simone Jacob, épouse Veil, née à Nice,  arrêtée sur l’avenue Durante, le 30 mars 1944 puis déportée à Auschwitz. Jean-Jacques Biton

Powered by Edreams Factory