Default profile photo

21 Septembre 2017 | 1er, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Judaïsme

Honore ton père et ta mère

Partagez sur

« Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays  que l’Eternel, ton D.ieu, te donne » (Exode 20 /2-17). Parmi les 10 commandements, la 5ème Parole nous interpelle dans la mesure où il paraît paradoxal que le fait de respecter ses parents prolonge sa propre existence. En effet, il semble plus logique de dire que cette piété filiale rallonge la vie de ses parents. Avec l’âge et les inévitables maladies, la santé des ascendants décline et il est normal que leurs enfants s’occupent d’eux et les entourent de leur affection, et les docteurs de la Loi nous le rappellent à plusieurs reprises : les enfants ont des obligations matérielles vis-à-vis de leurs parents, vieillissants et doivent leur fournir, si nécessaire, gite, aliments, vêtements, et tout ce qu’il faut pour vivre décemment.  

Une toute récente étude conduite par l’Institut Karolinska de Stockholm, réalisée sur une grande échelle en Suède, apporte un éclairage réellement intéressant en la matière. En effet, et en y réfléchissant de près, cette attention portée par les enfants à leurs parents, est bénéfique pour les deux parties. D’un côté, les parents, ayant un ou plusieurs enfants et bien entourés, auraient une espérance de vie supérieure à ceux n’ayant aucun enfant. Les mères octogénaires auraient ainsi un gain de vie de 9,5 années contre 8,9 pour les femmes de même âge sans enfant. L’interprétation scientifique de cette constatation serait la suivante : les parents adopteraient des comportements plus sains à cause de leurs enfants, ce qui aurait pour effet d’augmenter leur espérance de vie. Entourés de leurs enfants, et en particulier de leurs filles, ils bénéficieraient de leur soutien. Lorsque les parents vieillissent, ils ont souvent du mal à s’autogérer, et se laisseraient facilement gagner par la maladie, en oubliant même de prendre leurs médicaments. En revanche, si leurs enfants les visitent, les accompagnent et leur témoignent une affection réconfortante, ils ne se laissent plus aller… car ils ont la confirmation  que leur présence est indispensable, puisqu’ils sont toujours là pour prodiguer des conseils et des recommandations à leurs enfants. De ce fait, on peut affirmer que la parentalité augmente l’espérance de vie du père et de la mère, en les obligeant à rester debout. Je me souviens d’un cas très précis d’un père, vivant dans une maison de retraite juive, qui se laissait mourir, parce que son fils ne lui rendait plus visite, même les jours de fête. Puisque son fils ne daignait plus venir le voir, il ne lui restait plus qu’à se laisser mourir…


« La parentalité augmente l’espérance de vie du père et de la mère. »


Cette observation est cohérente et admise par tous, mais comment comprendre la prolongation de vie des enfants, telle qu’elle résulte de ce commandement ? En s’occupant de leurs parents, ceux-ci s’assignent un devoir, une mission sacrée qui les oblige à rester vigilants, plus proches, plus attentifs, plus soucieux de la santé de ceux qui les ont mis au monde. Ils ne peuvent se permettre la moindre indifférence et s’astreignent à une plus grande hygiène de vie, afin d’être mieux disponibles vis-à-vis de leurs proches. Résultat : en  accomplissant  le commandement d’honorer leurs parents, ils améliorent leur style de vie et leur propre santé. En l’occurrence, c’est une des rares « mizvot » qui offre explicitement une récompense : l’allongement de sa propre vie. En respectant ses parents, on s’inscrit dans la chaîne des générations, parce qu’on a accepté les valeurs qu’ils nous ont transmises. Cet héritage assure notre propre continuité. Suivre leur exemple est la meilleure façon de les respecter de leur vivant et d’honorer leur mémoire, lorsqu’ils ne sont plus là. 

Une fois de plus, confirmation est faite de la validité des dix commandements, ces lois éternelles qui régissent  l’existence de ceux qui respectent la Torah…. et dont les jours se prolongeront ! 


Par Moïse Cohen 

Président d’ honneur du Consistoire de Paris

Partagez sur
Réagir

Aucun commentaire pour l'article "Honore ton père et ta mère"

Powered by Edreams Factory